DES PROJETS FINANCES PAR L'UE

Elwatan Edition du 28 juin 2007

Création d’emplois pour les handicapés moteurs

Des projets financés par l’Union européenne

Une délégation de l’Union européenne et des membres de la Fédération nationale des handicapés moteurs ont séjourné récemment dans la ville de Constantine pour le lancement d’une nouvelle initiative au profit de cette frange de la société.

 

Après une session de formation initiée en 2006, et qui a duré sept mois, avec pour principaux objectifs le développement des capacités des associations à maîtriser la législation nationale et internationale, et pouvoir négocier avec les autorités, le bureau de l’Union européenne (UE) à Alger semble s’intéresser à l’action accomplie par les associations des handicapés moteurs de la wilaya de Constantine. L’UE vient ainsi d’adopter le financement de projets créateurs d’emplois à l’échelle locale. « La première étape de cette entreprise est de prospecter les capacités des associations des handicapés moteurs au niveau des communes de la wilaya, avant de fixer le montage financier des opérations », nous affirme-t-on à l’association de wilaya des handicapés moteurs. On apprendra tout de même que l’UE prévoit d’allouer une enveloppe estimée à 560 000 DA pour chaque association communale, soit un budget de plus de 6 millions de dinars pour la wilaya. « Un montant inestimable qu’il faudra rentabiliser par la création de micro-entreprises de services », nous dira un membre de ladite association. Mais il faudra, après tout, réunir ces associations autour d’un seul but. Jusqu’à présent, seules sept sont structurées au sein de l’association de wilaya, elle-même affiliée à la fédération nationale, alors que cinq autres demeurent encore hors course, au moment où des organismes internationaux et autres ONG cherchent un interlocuteur pour concrétiser des programmes d’aide ambitieux. « On commence déjà à développer des contacts avec toutes les associations, en vue de les inciter à mener des réflexions pour proposer des projets d’intérêt général », nous dira un membre de l’association, qui précisera que des démarches demeurent nécessaires pour resserrer les rangs, et dépasser les conflits internes. C’est du moins le souhait de la fédération qui espère élargir cette action pour faire profiter les associations non encore structurées dans les communes déshéritées. L’initiative de l’Union européenne s’inscrit dans un programme destiné à donner aux handicapés moteurs les moyens pour mieux se prendre en charge, et assurer par la même leur insertion sociale. Pour les animateurs de cette opération, un chemin semble être privilégié ; il s’agit de la création de petites entreprises de services, capables de faire travailler les handicapés eux-mêmes, et générer des sources de financement pour l’association de wilaya, laquelle aura les moyens de venir en aide aux familles nécessiteuses.

 

Par S. Arslan

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site