LE QUOTIDIEN D'ORAN

Médéa La «Grappe d'Or» 2007 pour le centre des enfants handicapés

par Rabah Benaouda

« C'est un geste et une distinction qui touchent l'ensemble du personnel de notre établissement, d'autant plus qu'ils émanent de la société civile médéenne dans son ensemble. Cela nous encourage et, dans le même temps, nous commande de fournir davantage d'efforts, pour demeurer toujours à la hauteur de la confiance placée en nous».

Ainsi s'est exprimé M. Mohamed Faci, directeur du Centre médico-pédagogique pour enfants inadaptés mentaux de Médéa, après avoir reçu le prix de la «Grappe d'Or 2007", lors de la cérémonie qui a eu lieu mercredi dernier. Une cérémonie qu'a abritée ce centre spécialisé à l'occasion de la «Journée nationale des handicapés» qui a lieu le 14 mars de chaque année et dont la célébration s'est étalée, pour cette fois-ci, tout au long de la semaine qui vient de s'écouler, avec des «portes ouvertes sur ce centre», une campagne de plantations d'arbres fruitiers sur les espaces verts intérieurs de l'établissement, à laquelle ont participé les enfants pris en charge dans ce centre, des expositions d'objets (poterie, couture) confectionnés par les enfants inadaptés mentaux ou handicapés des centres de Médéa, Tamezguida et Béni-Slimane. Sans oublier l'organisation de compétitions sportives à l'intérieur de cet établissement. Une cérémonie à laquelle étaient présents les représentants du mouvement associatif, la directrice de l'Action sociale (DAS) et celui des Affaires religieuses, les familles des enfants pris en charge dans ce centre, les représentants de la société civile... Une cérémonie, enfin, au cours de laquelle, il a été remis des fauteuils roulants et des motos adaptés à plusieurs handicapés physiques.

Pour l'information, la création de ce prix de la «Grappe d'Or» (El-Ounkoud Edhahabi) avait été décidée, le 27 décembre 2005, par les responsables de plus de 60 associations de quartiers de la ville de Médéa et appelé à récompenser les administrations les plus méritantes, qu'elles soient publiques ou privées, dans la prise en charge des préoccupations quotidiennes des citoyens.

Ainsi, après la Caisse nationale des retraités (CNR), l'Algérienne des Eaux (ADE) et la Sonelgaz qui furent récompensées en 2005, l'unité principale de la Protection civile de Médéa - Aïn D'heb et l'association El-Amel des diabétiques en 2006, c'était au tour de ce centre pour inadaptés mentaux et l'Office national de l'assainissement - Unité de Médéa (ONA) d'être distingués pour cette année 2007.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site